Voyager très léger : l’ultra minimalisme

MISE A JOUR :

J’ai mis à jour cette liste avec une vidéo présentant plus en détails chaque objet que j’emporte en voyage. Voici le lien de l’article : Matériel de voyage 2013 : édition nomade

sac-a-dos-Caro-Hardy

Sur cette photo, c’est moi et mes bagages pour 6 mois en Guadeloupe. Dans ce sac de 50L, il y a un autre sac à dos (Eastpak) qui contient notamment mon ordi, et que j’ai pris dans l’avion comme bagage à main. Sans le sac à dos Eastpak, le gros sac pesait 12kilos.

C’est 10 kilos de trop.

Je croyais m’en sortir plutôt bien avec 12 kilos pour 6 mois. Ce sac énorme qui me donne une allure de tortue et atteste en grosses lettres de mon caractère de touriste s’est avéré être un cauchemar à transporter. La galère à l’enregistrement des bagages (ce genre de sac doit en plus être emballé dans un gros sac plastique), mais aussi à chaque fois que vous montez/descendez du bus, du métro ou du train. Sans compter que plus de la moitié des affaires de ce sac s’est avéré inutilisé et donc inutile (la fameuse loi des 80/20 – là c’était même 90/10).

Voici donc ce que je pense emporter désormais quand je voyage, c’est en tout cas ce que je vais emporter à Berlin en mai, pour un petit mois test, bien que j’ai déjà l’habitude d’avoir une garde robe très réduite. Je vous donne la liste en détail mais chacun peut l’adapter à son propre style. Notez que nous travaillons en voyageant, ce qui explique le nombre de « gadgets » électroniques, même si bien sûr, on pourrait sans doute faire avec moins.

vetements-backpack

LE SAC A DOS

Tom Bihn synapse 19L. Il faut le commander des Etats-Unis, donc avec les taxes d’importation, il est un peu cher mais vraiment je ne pense pas le regretter. Il est vraiment chouette, passe un peu plus partout comparé aux sacs de randonneurs, et c’est incroyable tout ce qu’on peut mettre dedant. Il est remarquablement bien compartimenté. Note : Tom Bihn vient de sortir la version 25L de ce même sac Synapse.

LES VETEMENTS

LA REGLE ULTIME : tout doit aller avec tout ! D’où ma tendance pour les couleurs assez neutres, mais bon, c’est chacun qui voit. Et l’idée, c’est de tout pouvoir superposer pour s’adapter aux températures.
LA DECOUVERTE DU SIECLE : la laine Merino. Cette laine néo-zélandaise est incroyable. Les vêtements ne retiennent pas les odeurs pendant des jours et sèchent super vite, contrairement au coton… Ce sont des vêtements qui se révèlent très chauds s’il fait froid et termo-regulateur s’il fait chaud, et sont très doux contrairement à ce que peut laisser croire la laine. Ils existent différentes marques spécialisées mais Icebreacker fabriquent pour le moment les vêtements les plus solides en laine merino ; fragile ne rimant pas trop avec voyage.
– 1 x Pull, Athena Funnel de Icebreacker (avec col pouvant servir de capuche – important s’il fait froid)
– 1x T-shirt, Harmony T Feather de Icebreacker
– 1 x Débardeur, le Everyday Cami de Icebreaker
– 1 x Robe noire, la Villa Dress de Icebreaker
– 1 x Short
– 1 x Legging 3/4, Icebreacker, 260gr. Les leggings prennent moins de place que les pantalons, sèchent plus vite, peuvent se porter avec le short et la robe, en pyjama et pour le sport !

S’il me fallait un pantalon, je pencherais pour un des pantalons sans coton d’Outlier, qui sont résistant à l’eau, comme l’atteste cette vidéo faite avec le nouveau pantalon Keirin Cuts du Boyfriend. Mais si vous avez d’autres alternatives, n’hésitez pas à laisser votre suggestion dans les commentaires.

LES SOUS-VETEMENTS

– 1 x paire de collant
– 1 x soutif, Princesse TamTam
– 1 x brassière de sport, Icebreaker
– 2 x culottes, Princesse TamTam, 100% polyester, parce que ça sèche plus vite que le coton. On peut en emporter davantage parce que ça ne prend pas beaucoup de place c’est vrai, sauf que ce qui m’arrive à chaque fois, c’est que je les porte toutes, je les entasse bien dans une poche en platique et fatalement arrive le jour où je n’ai plus de sous-vêtements propres et ou il faut tous les laver à la fois, et où je n’ai rien à me mettre en attendant qu’ils sèchent. Le drame. D’un point de vue pratique et organisationnel, je choisis donc d’essayer de me limiter à deux : celui que je porte, et celui que j’ai lavé dans la douche et qui sèche et que je mettrais le lendemain.

LES VETEMENTS D’EXTERIEUR

– Crystalline Jacket, Marmot. En mai, il devrait faire beau mais le printemps a été jusqu’ici particulièrement humide donc un k-way s’impose. Ce k-way est 100% imperméable et très léger donc ne prend pas beaucoup de place.

Cet été, on part en Islande où il ne fait pas très chaud, donc je publierais une mise à jour. Vous pouvez vous inscrire à la newsletter pour être sûr de ne pas manquer le post.

LES CHAUSSURES

– chaussures en toile, Bensimon
Bikila, Vibram FiveFingers – ce sont mes chaussures de sport que ce soit pour courir, faire du crossfit ou surfer puisqu’elles vont dans l’eau.
– 1 x chaussettes, Smartwool

Idem une mise à jour sera faite pour l’Islande.

Par expèrience, je dirais de ne JAMAIS emporter de chaussures de randonnées à moins que ça ne soit une nécessité ABSOLUE. J’en ai emportées en Guadeloupe avec l’idée de que peut être, elles seront pratiques, et bien elles n’ont été portées que les jours de transit pour la simple et bonne raison qu’elles ne rentraient pas dans le sac ! Alors à moins que le treck soit le but PREMIER de votre voyage, votre paire de chaussures de sport, ou dans mon cas mes 5-fingers seront bien suffisantes pour la plupart des sorties rando. Sans compter que porter ces chaussures en ville est carrément ridicules : j’ai testé à Paris ! Les 5-fingers sont aussi ridicules mais elles ne prennent pas de place dans le sac. De plus, maintenant, il existe de nombreuses autres marques de chaussures minimalistes au look plus passe partout, comme les Vivo Barefoot.

Si vous ne portez pas quelque chose absolument tous les jours chez vous, il y a très peu de chance que vous le portiez en voyage : soit parce que vous n’en aurez pas besoin, soit parce que c’est moche, soit parce que ce n’est pas pratique ; quoiqu’il en soit, il y a une bonne raison. Donc pas la peine de prévoir pour tous les « au cas où » car c’est peu probable que vous en ayez réellement besoin, et si jamais ça arrive, vous pouvez toujours emprûnter, louer ou acheter sur place.

LES ACCESSOIRES

– Bijoux : seulement ce que j’ai sur moi : une montre

L’ELECTRONIQUE

– Macbook + pochette + chargeur
– écouteurs
– diviseur stéréo d’écouteurs
Kindle + chargeur (dans le sac du Boyfriend)
– i-phone + chargeur (dans le sac du Boyfriend)

AUTRE

– une (petite) serviette de bain, peau de chamois, Body Dry Towel Arena
agenda/carnet moleskine
– un stylo bic
– porte-monnaie : cash, permis de conduire, carte bancaire
– passeport (Note : une copie est sauvegardée dans Dropbox)
– une paire de lunettes de vue (sur moi)
– masque de sommeil

TOILETTE

Là est la différence majeure entre les voyageurs minimalistes et les voyageuses minimalistes. On utilise dans la vie courante beaucoup plus de produits, et donc en voyage aussi, j’en utilise beaucoup plus que le Boyfriend
– trousse de toilette dans laquelle j’ai aussi un sac congélation transparent pour les liquides
– brosse à dent
– *dentifrice (mais envisage les pastilles de dentifrice solide de Lush une prochaine fois peut être)
– brosse à cheveux avec miroir
– crayon
– *mascara
– *fond de teint (à supprimer pour pays tropicaux – le soleil donne bonne mine)
– poudre (à supprimer pour pays tropicaux – le soleil donne bonne mine)
– blush (à supprimer pour pays tropicaux – le soleil donne bonne mine)
– pinceau rétractable (à supprimer pour pays tropicaux – le soleil donne bonne mine)
– coupe-ongles
– lime
– pince à épiler
– épilateur/rasoir électrique, Silk Epil Wet&Dry de Braun, utilisable sous l’eau
– extra lame de rasoir pour moi (dans le sac du Boyfriend, qui va aussi se raser avec de l’huile de rasage désormais)
Meluna Cup – L’autre découverte du siècle (pour les nanas seulement)
– 2 x lingettes démaquillantes à l’eau réutilisables, Lamazuna en microfibre
– *crème hydratante visage, Nivea
déo solide Lush
– shampoing+après shampoing solide Godiva de Lush (sert aussi en tant que gel douche et lessive)

*Considerés comme liquide pour l’avion.

J’en suis encore et toujours en train de perfectionner cette liste. Des suggestions pour la diminuer ou l’améliorer sont les bienvenues !

MISE A JOUR :

J’ai mis à jour cette liste avec une vidéo présentant plus en détails chaque objet que j’emporte en voyage. Voici le lien de l’article : Matériel de voyage 2013 : édition nomade

Je ne veux pas manquer le prochain article qui m'aidera à me lancer en freelance, me construire une activité qui me passionne et à avoir une vie pas banale ! Merci de promettre de ne pas me spammer :)

Déjà 26 commentaires Ajoutez le votre

  1. Kalagan

    Lier le sac à dos léger avec la garde robe élégante : une vraie problématique de voyageur, pour les hommes comme pour les femmes. Et tu m’as l’air de bien t’en sortir :)

    Pour info, mon sac fait 14,5 kilos, tout compris (avec l’ordi qui se trouve dans le petit sac, que je rentre dans mon grand sac de 60L).

    • caroline

      Oui comme le mien jusqu’à maintenant. On va voir ce que ca donne avec le Tom Bihn Bag mais je suis certaine que ca va être un gain de liberté, ne serait-ce que pour une nuit en couchsurfing à l’improviste, changer de destinations rapidement, etc…
      J’avoue qu’on est deux aussi donc on gagne un peu de place en évitant d’emporter des choses en double.
      Le cauchemar de ma liste, ce sont les pompes. Contrairement à toi, j’ai encore une armoire dans une maison qui nous sert de QG où je peux en stocker différentes paires et les changer selon la destination.

  2. Julie

    Article très intéressant, comme le reste du blog, j’ai passé un peu de temps à naviguer d’article en article! Un peu dégoûtée par rapport à ce que tu dis sur les pompes de rando, j’ai acheté les miennes une petite fortune en me disant que c’était la base, partant en tour du monde pendant huit mois. Pour revenir aux vêtements, tu n’as pas de chapeau/casquette/foulard dans ton listing, j’imagine qu’à Berlin en mai c’est pas indispensable, mais comment tu fais dans les pays chauds? Qu’est-ce qui te semble le plus pratique (et accessoirement, pas trop laid)? Merci :)

    • caroline

      Merci Julie ! Navrée pour tes chaussures de rando. Remarque, ça dépend, si tu as prévu de faire beaucoup de treks, tu as peut être eu raison d’avoir investi. Sinon, c’est vrai qu’une simple paire de chaussures confortables pour marcher suffit souvent largement et passera mieux avec le reste de ta garde robe.
      Pour les chapeaux, le plus pratique est sans doute le bob (Bucket hat). C’est ce qui prend le moins de place dans un sac. Question syle par contre, effectivement ce n’est pas gagné :) J’ai pas de modèle particulier à recommander.
      En fait, je recommanderai plutôt d’acheter une casquette, un foulard ou ce que tu préfères directement sur place pour pas cher, puis de t’en débarrasser quand tu n’en auras plus besoin, selon la destination suivante. C’est ce que j’ai fait en Guadeloupe, j’ai acheté une casquette pour 5 ou 6 euros.
      Certaines choses, lorsqu’elles ne coûtent pas chères ne valent pas la peine d’être trimballées constamment et peuvent être données à la place.
      Bon voyage en tout cas !!

      • Julie

        Merci pour ta réponse, je prends note :)

  3. Fred d'alteriche.com

    Je découvre avec bonheur cet article au hasard d’une recherche Google. Pas le premier sur le thème mais en revanche c’est la première fois que je m’écris « waouh, mais c’est génial » autant de fois en découvrant toutes ces marques « techniques ».

    Pour ma part, je ne voyage plus qu’avec un bagage à main, ce qui étonne toujours les autres voyageurs. Et de retour d’un mois en Republique Dominicaine, je me rends compte que j’en ai encore trop emporté!
    Je ne suis pas convaincu par les 5-fingers, chiantes à enfiler et qui obligent à courir sur la pointe des pieds pour ne pas trop encaisser sur le dos.
    J’ai en revanche découvert avec bonheur une basket toile de chez Décathlon d’un confort incroyable, d’un look correct (et avec de multiples variantes) et qui peut se laver et sécher rapidement, le tout pour… 22€.
    Je les mets sans chaussettes (et sans odeurs!), je n’ai pas encore fait le test de courir avec mais la semelle m’a l’air d’avoir un certain amorti!
    http://www.newfeel.com/fr-FR/content/onemany-temps-chaud

    Le plus complexe en voyage est d’avoir du style (tout en étant minimaliste, s’en emporter une malle complète). Je m’attèle à présent à me constituer une garde-robe en ce sens (gros coup de coeur pour Outlier à ce propos!).
    C’est-à-dire éviter de tomber dans le travers baroudeur roots/ backpacker négligé/ yankee 100% sportswear (rayez la mention inutile).
    Une femme peut paraître cool et sexy (comme avec la robe que tu cites), un mec ressemble plus vite… à rien! lol

    • caroline

      Wow ! Merci pour ce long commentaire et ta contribution !
      Oui je comprends pour les 5-fingers. Pour ma part, je suis absolument convaincue par les chaussures minimalistes, même pour courir… mais que jusqu’à 10 bornes pour le moment ; tu as raison, elles demandent un temps d’adaptation, encore plus pour les 5-fingers mais ca vaut quand même le coup pour moi car les tennis traditionnelles prennent beaucoup de place dans un sac de voyage. Comme je fais du crossfit, il me faut aussi absolument des chaussures sans amortie pour l’haltérophilie. Remarque, ca irait aussi pieds-nus ou même en converses (très populaires d’ailleurs pour ce sport) mais ca ne fonctionne plus pour la course à pied alors que mes Bilika de 5-fingers sont spécialement conçues pour la course. En fait, ca dépend vraiment du sport pratiqué et pour moi, ce n’est pas ma paire de chaussures principales, donc je fais avec pour le moment.
      Je me souviens avoir vu les chaussures que tu sites chez Decathlon en effet ! Je suis contente d’avoir une revue du coup.
      Pour Outlier, je cherche toujours une marque européenne mais je crois que pour le moment, ils sont encore imbattables en rapport style/practicité. Fais gaffe quand même si tu en prends un de bien choisir un pantalon en Doubleweave Canvas et non en coton. Même s’ils sont d’une qualité remarquable, la marque fait pas mal d’expérimentation et teste différents matériaux donc c’est peut être pas toujours aussi réussi. En tout cas, pour les hommes, le Keirin Cuts est approuvé par le Boyfriend, vous pouvez y aller (ca reste un investissement, donc mesurez-vous bien quand même).
      Honnêtement, c’est dur aussi pour les filles dès qu’on veut éviter les pantalons multipoches/multizip en synthétique et les lourds jeans qui sèchent pas et ne se lavent pas à la main. Mais j’ai l’impression que maintenant certaines marques sont de plus en plus sensible à la fabrication de vêtements de qualité, certes plus cher, mais qui se font moins de marge sur chaque produit et donc la qualité est indéniable face au coton – cf Icebreacker.
      Et ensuite, notre (pour les nanas) vrai challenge, c’est la trousse de toilette…

      • Fred d'alteriche.com

        Où trouves-tu ces marques? En furetant sur le web, sur des fora en particulier? Ou lors de voyage? N’y a-t-il pas des boutiques proposant certains produits (je pense au Vieux Campeur)?
        La trousse de toilette est l’élément que je vais presque supprimer à mon prochain voyage: la crème de jour est remplacée par la crème solaire! Quant au reste, on peut tout acheter sur place (shampoing, dentifrice, savon, mousse à raser…etc).
        Je prévois en revanche plus de place pour la trousse à pharmacie… Je me suis choppé un eczéma (j’ignore toujours la source), heureusement j’ai trouvé une pomade à la cortisone sans difficulté et surtout un méga coup de soleil le 2nd jour. Là j’ai trouvé un petit tube de Biafine (j’ai lu ensuite que ce n’était pas le top) pour… près de 20€! On ne peut pas tout prévoir mais il est difficile de trouver des équivalents pharmaceutiques tant les noms diffèrent.
        En tant qu’ancien opticien (reconverti!), je suis surpris que tu n’aies pas plus d’équipement en la matière: paire de rechange, éventuellement lentilles, lunettes de soleil, lunettes de soleil de sport…

        • caroline

          Cette liste est en fait le résultat de recherches qu’on peut qualifier d’obsessionnelles lol et de tests à petit risque. Par exemple, concernant la question de la paire de lunettes de soleil ou non pour un mois à Berlin, j’ai décidé de tenter sans, avec l’idée d’acheter une paire pas chère si j’en ai vraiment besoin. Il se trouve que la météo est toujours aussi pourrie et qu’en ville, je n’en ai pas tellement besoin. Donc dans ce cas précis, j’ai bien fait de ne pas les emporter, elles m’auraient été inutiles.
          Je n’ai pas besoin de paire de lunettes de vue de rechange non-plus. Je porte constamment mes lunettes et il ne m’est jamais arrivé de les casser. Je peux toujours aller acheter des lentilles pour quelques jours chez l’opticien si c’était le cas, le temps de les réparer ou remplacer. Mais bon, pour éviter ce genre de problèmes dans le futur, j’ai rendez-vous le mois prochain avec un ophtalmo pour envisager une opération au laser.
          Concernant la pharmacie, c’est vrai que je l’ai oubliée dans la liste mais j’emmène 4 anti-inflammatoires (ibuprofène) et 4 antidouleurs (paracétamol) au cas où je tombe malade un dimanche, juste de quoi tenir jusqu’au lundi et trouver une pharmacie ouverte ou un médecin. D’une part, je ne sais jamais de quoi je vais être malade et ce n’est pas possible de prévoir pour tout, et d’autre part, j’utilise wikipédia pour trouver les équivalents pharmaceutiques, en ne regardant plus la marque du médicament qui varie d’un pays à l’autre, mais sa composition et le terme générique qui lui ne varie pas. Je n’ai pas de traitements de fond particulier, donc ça dépend bien sûr.

  4. Famille Nomade Digitale

    Bonjour Caroline et merci pour cet article.
    C’est par hasard que j’ai découvert ton blog et c’est avec un réel plaisir que je lis chacun de tes articles.
    et plus particulièrement celui-ci.
    Je ne suis pas une fashion victime mais j’aime bien les vêtements :)
    Lorsque nous avons choisi de devenir nomades il a fallu que je fasse du tri dans ma garde robe et que j’emporte uniquement ce qui était indispensable.
    Pas aussi simple qu’il n’y parait :)
    Surtout que j’étais en charge de faire de même pour mon mari et mon fils.
    Bein voyons !

    Trousse à pharmacie: je trimbale une grosse trousse pleine à craquer.
    En prévision de tout et de rien.
    Mais ça c’est mon coté « mama »

    Pour le maquillage; as tu testé les BB crèmes ?
    je viens d’en acheter une , pour la 1ere fois( Garnier), cela devrait me faire gagner un peu de place dans ma petite trousse de maquillage.
    Désolée pour le roman c’est mon coté un peu pipelette du sud (Varoise)

    je pars à la recherche de ton article sur la Guadeloupe, destination prévue pour Avril ou Mai 2014.
    Bonne continuation!
    Christine

  5. Comment voyager très léger ou un sac à dos façon ultra-minimalisme, par Caro Hardy

    […] Caro détaille le contenu de son sac sur son blog ici. Elle a même ajouté la version homme pour les intéressés. Sur la même thématique, Caro avait rédigé qui avait très bien marché : Voyager très léger : l’ultra minimalisme […]

  6. Lili

    Je pleure presque en lisant ton article car je me dis que je n’arriverai jamais à voyager aussi léger. Bon j’ai réussi une fois au Mexique pour 2 semaines. Mais pour plus longtemps, je crois que psychologiquement, je serai incapable de prendre si peu d’affaires… Et quand je vois tout les blogueurs parler de 12 kilo, 14 kilo… je me dis qu’avec mon tout petit gabarit, il faudrait que je parte avec 8 kilo ! Je garde ton article sur le coude pour mon prochain voyage et ma liste d’affaires à emporter. Ca devrait m’aider ;)

  7. Caro Hardy

    Pourtant, il ne faut pas plus d’affaires au-delà de 15 jours. J’imagine même que tu fais des lessives plus souvent donc que ce soit pour 15 jours ou plus, tu n’as pas besoin de plus de vêtements.
    Après passer de 12 kilos à 6 effectivement représente un challenge un peu plus élevé puisqu’il faut vraiment tout optimiser entre qualité du matériel et s’assurer que tout aille avec tout. C’est un peu prise de tête la première fois mais maintenant, quand j’achète un nouveau truc, c’est facile de savoir si ça va aller avec le reste ou pas.

  8. Anaîs

    Bonjour, le pull Athena funnel peut-il se laver à la main (j’ai vu sur le site Icebreaker : lavage à sec) ? Merci ! Anaïs

    • Caro Hardy

      Je l’ai lavé délicatement à la main par deux fois déjà mais je ne le recommanderais pas. Tu ne peux pas vraiment l’essorer donc il prend du temps à sécher et il doit sécher à plat au risque de se déformer. Donc je dirais vraiment de le laver à sec autant que possible.
      C’est un des seuls de la marque Icebreaker qui ne peut pas être laver en machine, ce qui est dommage… mais la coupe est vraiment chouette. Et comme il est 100% en merino, je ne dois pas l’emmener si souvent que ça à la laverie.

  9. Laurie

    C’est par hasard que je suis tombé sur ton article, complet et interessant. Il est vrai que l’on souhaite toujours emporter le moins possible mais c’est un enfer de choisir ! J’ai imprimé ton article pour mes prochains départs. Moi qui suis fan de la plage et des pays chauds, je me permettrai d’ajouter 3 choses. Un bandana et une creme solaire AVENE (indice 50) pour se protéger du soleil et le drap de plage de chez OBABA que j’ai découvert cet été. Un must !
    Dans tous les cas, merci Caro pour tes conseils.

  10. Saranena@66

    Bonjour à toi Caro,

    Ton blog est vraiment très instructif et intéressant. Je ne connaissais pas la laine Merino, merci du tuyau, je vais aller voir sur le net si je trouve ça!

    Pour les petites culottes, ton descriptif me fait bien sourire car mon copain se fout toujours de moi car j’en prend toujours trop! (parfois une 15aine!) mais sinon mon sac se rapproche fortement du tien. Pour la trousse de toilette, je fais vraiment minimaliste: brosse à dent, peigne et lentilles/lunettes. That’s it! le reste, je l’achète sur place (d’autant que dans pas mal de pays du tiers monde on trouve des mini dosettes de savon, shampoing… Je me maquille rarement, et jamais en voyage.

    J’aime beaucoup tes articles sur le fait de vivre en voyageant. C’est ce que nous faisons aussi mais en ayant choisi l’artisanat depuis 3 ans. Maintenant, j’ai envie d’aller vers le webdesign et blogger car j’aime aussi cela depuis peu! C’est en créant notre site pour promouvoir nos produits que cet univers s’ouvre à moi et h’apprécie de plus en plus!

    J’ai cru comprendre que tu était surfeuse, du coup tu prend ta planche ou tu en loues?

    Au plaisir de te lire régulièrement!

    Sarah de Créations Nomades
    http://www.alittlemarket.com/boutique/creations_nomades-92960.html

  11. Arthure Roda

    Wahou,top liste moi qui ai tendance à trop me charger, bon j’ai déjà les FiveFinger ( elles ont 5 ans et au top encore!) mais pour les Vivo BareFoot ou autres fringues un peu technique, il faut le budget même en solde ! Et le budget je ne l’ai plus ! Alors je reste sur ma paire de trail Mizuno ou mes baskets SHULONG ! On verra si bobo aux pieds en Galice ! Merci pour ces conseils, heureuse d’être tombée sur ton blog !! A bientôt pour partager d’autres news ! Arthure

  12. Anne29

    Salut, Je découvre ton super blog par le biais de ce post. Au fil des années, j’arrive à voyager de + en + léger même si la place n’est pas vraiment un pb quand on voyage en Europe (on a une voiture, famille de 4 personnes). Comme toi, je suis une fan de vêtements en laine merino que ce soit en été (Ecosse, Pays de Galles …) ou en hiver (je ne peux plus m’en passer !), ma marque fétiche étant FINISTERRE, marque basée en Cornwall à St Agnes. Douceur exceptionnelle sur une peau pourtant très sensible, pas d’odeur, lavage sans pb et séchage rapide. On n’arrive en revanche guère à réduire le sac « chaussures », le sac « livres », le sac « médicaments » (avec des enfants…) et le sac produits d’hygiène et maquillage (une fille ado !). On y arrive que lorsqu’on doit prendre l’avion pour des voyages lointains (inde, laos…) mais on met quand même une valise en soute et chacun a un bagage à main, c’est pas léger léger mais par rapport à d’autres familles, c’est pas si mal ! Hâte de lire le reste du blog ! A +

    • Caro Hardy

      Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire Anne et bonne découverte ! Dans les versions plus récentes de cette liste, tu trouveras aussi des vêtements Finisterre (t-shirts et manteau), qui est aussi jusqu’à ce jour ma marque fétiche en mérino. Même si c’est pas du 100% mérino, le style est quand même plus sympa que chez Icebreaker.

  13. delphine

    Bonjour, merci beaucoup pour ton article sur voyager léger qui m’a été fort utile, en me faisant connaître notamment la marque icebreaker.. qui permet d’avoir des vêtements chauds, compacts, facile à laver… en un mot les essayer c’est les adopter, c’est ce que je découvre petit à petit. En continuant mes investigations, la marque peter hanh a aussi des pull col roulé et des gilets en mérinos. Comme pour icebreaker cela a un certain prix mais cela amène à bien choisir et à évaluer ses vrais besoins. Bonne continuation

    • Caro Hardy

      Merci pour ton commentaire Delphine et pour la piste ! Je vais voir cette marque de suite.

  14. Voyager léger – alléger son sac! | Dans Ton Trou

    […] site d’une freelance qui voyage léger et donne la liste son matos http://carohardy.com/voyager-tres-leger-lultra-minimalisme/ (site découvert en écrivant mon […]

  15. Daniel

    Voilà un petit coucou pour vous dire que je pars àl’aventure d’ici 2 semaines. Donc évidemment je prépare mon sac et je tiens aussi à ce que ce soit “propre” derrière moi après mon départ.
    Mes proches sont là pour me soutenir, mais quelques idées ou quelques encouragements me feront du bien.
    a bientôt peut être sur la route !!!!

  16. lolo

    Merci beaucoup Caro, j’ai beaucoup appris !
    J’ai plein d’autres questions mais qui ne sont pas sur le sac à dos alors si tu as du temps…merci

  17. Upol

    J’adhère au concept du voyage léger à 100%! Pourtant je me retrouve bien embêtée car je m’en vais pour 1 an en Nouvelle Zélande, où je passerais l’été à guider des treks à cheval… Ce qui implique d’emmener mon matériel d’équitation qui pèse une tonne! Et je me vois mal réinvestir sur place!
    Enfin, je vais y arriver

Ajouter un commentaire